Retour

Virginie Efira, marraine du Télévie 2017 !

Virginie Efira, marraine du Télévie 2017 !

Pour cette 29e édition, Virginie Efira a accepté d’être la marraine du Télévie. Comédienne reconnue et ancienne animatrice de RTL TVI, elle raconte sa relation avec son père oncologue et son lien si particulier avec le cancer.

Mon père, ce héros

Depuis qu’elle est petite, Virginie Efira a un lien particulier avec la maladie. Son papa, médecin oncologue et hématologue, se bat tous les jours pour sauver des vies. « Je suis très fière de mon père. Il a toujours travaillé dans le secteur public. J’ai découvert sur internet qu’il avait reçu des prix pour l’accueil des réfugiés et leurs soins. Il est d’une grande discrétion à ce sujet » dit l’actrice.
 
Une fierté partagée puisque André Efira admire sa fille pour ses talents d’actrice, une profession qu’il trouve beaucoup plus difficile que la sienne. « Quand un enfant dit « je veux faire du cinéma », au début vous avez un regard un peu moqueur car beaucoup y arrive. Au fur et à mesure que le temps passe, et mon regard se transforme en étonnement et en émerveillement devant tout ce qu’elle arrive à accomplir. Je serais incapable de faire comme elle ;  avoir cette aisance, ce recul et suffisamment de contrôle que pour s’offrir aux regards des autres, en restant soi-même, en n’ayant pas trop d’anxiété et la grosse tête…Chapeau ! »
 
Papa à l’écoute, il répondait toujours à ses questions de petite fille, à la fois apeurée et fascinée par son métier. « C’était un père très présent mais il faisait souvent des gardes le soir tard. Et je ne sais pas pourquoi mais je demandais souvent si des gens étaient morts pendant la journée à l’hôpital. Ça paraît un peu bizarre mais cela fait partie des échanges que l’on avait. Je pense que cela  démontrait que je m’intéressais à ce qu’il faisait y compris dans ses aspects un peu difficile ».
 
Aujourd’hui, ils sont très proches malgré la distance géographique qui les séparent : « Il y a une grande complicité entre nous. On peut être très loin de quelqu’un et être pourtant très proche en pensées. Donc on se téléphone souvent, on se voit régulièrement. Pas suffisamment souvent à mon goût mais je trouve que les moments où on se voit ont une qualité de rapprochement très important » raconte le médecin.

La maladie, une cause familiale

Malheureusement, à l’âge de 5 ans, Virginie perd sa tante, nommée Ariane, à la suite d’une leucémie aiguë ! Après le décès de leur fille, les parents d’Ariane, et grands-parents de Virginie Efira, désiraient faire de ce drame familial quelque chose de positif et d’altruiste. Ils ont donc créé Fonds Ariane, une action qui finance la recherche contre la leucémie. Aujourd’hui, ils organisent de nombreuses manifestations auxquelles Virginie apporte son soutien, en hommage à sa tante. « Depuis toute petite, je suis confrontée à la maladie et à ce qu’on en fait de valeureux. J’ai accompagné mes grands-parents dans diverses manifestations. J’ai gardé les souvenirs d’un drame, d’une disparition mais aussi d’une leçon : comment transformer la douleur en énergie pour qu’elle soit utile ».

L’important, c’est les autres

Ancienne animatrice de RTL TVI, Virginie Efira a déjà participé plusieurs fois au Télévie que ce soit dans les centres de promesses ou sur le plateau de la soirée de clôture. « On me l’avait proposée l’année dernière mais j’avais refusé car j’étais en promotion du film "Un homme à la hauteur" avec Jean Dujardin au même moment. Je me suis dit que c’était bizarre d’apparaitre médiatiquement pour parler boulot puis de défendre un message qui n’a aucune vocation commerciale » confesse-t-elle.
 
Aujourd’hui, pour Virginie Efira, être la marraine du Télévie est une évidence, et ce n’est  pas un engagement pris à la légère : la recherche contre le cancer lui tient particulièrement à cœur.
 
Personnalité publique, l’actrice souhaite que ses actions aient un sens. Elle tournera des sujets pour la grande soirée et sera également  présentes sur les ventes enchères avec un cadeau tout particulier.
 
Pour le Télévie, elle aimerait que le message soit porté et entendu à grande échelle : « Grâce à ma présence, il y aura peut-être plus de visibilité en termes de médias Télé, presse ou radios. Et du coup peut être plus de dons.  Je veux juste donner une voix supplémentaire à une grande cause ».
 
Cependant, Virginie Efira rappelle : « Je pense qu’il y a déjà des gens beaucoup plus impliqué que moi. Et c’est eux qu’il faut remercier. Je vais remplir le rôle de marraine humblement et symboliquement. Ce n’est pas  le rôle d’un long métrage mais mon rôle à moi ».
 
En plus d’animer et de promouvoir la soirée de clôture, l’actrice nous prépare une petite surprise ! Peut-être accompagnée de son ami Julien Doré … Rejoignez-nous le 22 avril pour le savoir.
 
A lire, l'article "Virginie Efira et son papa réunis pour le Télévie" sur le site du Ciné Télé Revue.