Retour

Guéri de sa leucémie, Benjamin va vivre un an au Canada

Guéri de sa leucémie, Benjamin va vivre un an au Canada

En 2012, Thomas Van Hamme avait rencontré Benjamin lors de la grande soirée de clôture. Ce jeune garçon avait un type de leucémie aigüe : il a été sauvé grâce aux dons de cellules souches de moëlle osseuse de son frère. Aujourd’hui, Benjamin réalise un grand rêve : voyager.

L’histoire de Benjamin n’a rien de banal

En octobre 2009, Benjamin, 9 ans, voit sa santé se détiorer subitement. On croit d’abord à une grippe ; mais, le résultat d’une prise de sang, l’envoie aux urgences.
 
"Après une semaine, la nouvelle tombe ; c’est une leucémie lymphoblastique à chromosome de Philadelphie. C’est très rare et avec un très mauvais pronostic. Le ciel nous tombe dessus" se rappelle sa maman, Marie Françoise.
 
"Pour guérir, on m’a expliqué que j’allais subir une chimiothérapie et  une greffe de moëlle. J’ai vite compris que j’allais rester longtemps à l’hôpital", confie Benjamin.
 
Afin de réaliser cette greffe,  tous les membres de la famille ont fait une prise de sang. Et c’est Arthur, le petit frère de Benjamin qui était le plus compatible.
 
En janvier, Benjamin reçoit donc les cellules souches d’Arthur via son Porth-a-Cath
 
Les mois qui suivent sont un long combat contre cette maladie qu’il compte bien mettre KO. Des semaines d’hospitalisation, d’attente, d’inquiétude.

Benjamin réalise son rêve

En rémission depuis 6 ans et aujourd’hui âgé de 17 ans, Benjamin est guéri.
 
"Bien que la maladie ait été un évènement majeur de ma vie, elle appartient à mon passé" dit Benjamin. Et le passé, il compte bien tirer un trait dessus en réalisant un de ses rêves.
 
Depuis quelques mois, il a décidé de partir refaire sa rhéto au Canada, sur l’ile du Prince Edward. Parti avec le Rotary, il a été accueilli dans une super famille.
 
Voyager est une véritable victoire contre la maladie pour lui "Ça va me permettre de faire plein de belles découvertes et de rencontres. Je pense que ça va encore plus m’ouvrir l’esprit" explique-t-il.
 
Il a fallu s’organiser pour ce grand voyage car une personne en rémission d’un cancer doit faire des bilans réguliers pour vérifier son état de santé. "Faire des prises de sang au Canada, c’est très cher. On a tout mis en œuvre pour qu’il puisse partir. Les médecins étaient favorables", explique sa maman.
 
Le Télévie souhaite tout le meilleur pour cette nouvelle aventure qui commence pour Benjamin.
 
Pour que de belles histoires comme celle de Benjamin continuent, le Télévie a besoin de vous ; faites un don.